Actualités

Cap Orientation : le nouveau rendez-vous Energie Jeunes pour les classes de 3e

15 Mar 2021

Parce que les collégiens ont eu plus de mal cette année à faire le fameux stage de 3e, Energie Jeunes a conçu un nouveau module : Cap Orientation.

 

En réponse à une forte demande des principaux de collèges et des enseignants, Cap Orientation vient renforcer un thème déjà largement présent dans le programme Ma Réussite au Collège à destination des élèves de 3e. Ce module additionnel apporte une vision très « pratico-pratique » du monde du travail et constituera, nous l’espérons, un apport pédagogique supplémentaire pour permettre aux enseignants de parler orientation et ambition d’avenir avec les collégiens. Destiné aux élèves de 3e, il embarque les collégiens dans la découverte du monde professionnel afin de les aider à préciser leur projet d’orientation.

 

L’Orientation est un sujet majeur pour la communauté éducative    

L’orientation scolaire des élèves détermine fortement leur insertion professionnelle sur le marché du travail. Elle a ainsi un impact certain sur leur avenir et in fine, sur l’avenir économique de notre pays. L’orientation est un thème phare pour l’Education Nationale, elle s’élabore dès la 6e et tout au long de la scolarité en particulier à  travers « Parcours Avenir » mais aussi grâce à un dialogue régulier entre les élèves, les parents, les enseignants, les conseillers d’éducation, la direction des établissements et les psychologues de l’Éducation Nationale.

Le stage de 3e est une véritable occasion de découvrir le monde du travail, de partager le quotidien de professionnels et de bénéficier d’une expérience concrète. Il permet aussi de préciser un projet d’orientation et de découvrir les compétences et le savoir-être nécessaires à l’exercice de certains métiers. Un vrai temps fort pour les adolescents qui peuvent, dès la 3e, choisir une filière générale ou professionnelle. En raison du contexte sanitaire, ces stages sont rendus facultatifs pour l’année scolaire 2020-2021. Les principaux de collèges et les académies se sont lancés dans la recherche de dispositifs de remplacement pour mettre l’orientation au cœur des sujets de réflexion des collégiens.

La communauté éducative se tourne généralement vers le monde associatif pour parler des métiers, du monde de l’entreprise et plus largement du monde du travail. Une association comme Energie Jeunes est souvent sollicitée de par la qualité de ses animateurs volontaires en collège. Les sessions Cap Orientation sont animées par deux personnes dont une issue du monde professionnel. Ce binôme d’animateurs permet de rendre concret le « monde du travail ».

 

Cap Orientation : le rendez-vous métiers d’Energie Jeunes

Opérationnel depuis le début d’année 2021, ce « rendez-vous métiers » est destiné aux collégiens de 3e. Cap Orientation est organisé en 2 sessions de 55 minutes, articulées autour de vidéos de présentations des métiers, d’échanges et de témoignages de professionnels d’horizons très variés, de jeux, de quiz.

La première session de 55 minutes se concentre sur l’élève en l’incitant à réfléchir sur lui-même (ses forces, ses aspirations et les environnements qui lui plaisent et où il se sent bien…) grâce à un jeu de rôle en équipe. La seconde partie est tournée vers l’entreprise et ses grands types de métiers par la présentation vidéo de professionnels en situation qui immergent les élèves dans des univers variés. Des quizz et des échanges avec des animateurs issus du monde de l’entreprise ou des jeunes qui préparent leur projet d’avenir en études supérieures viennent assurer une première étape de découverte du monde professionnel. Le module se clôture par le témoignage de l’animateur expert autour de sa première expérience professionnelle.

En donnant la parole aux jeunes, en suscitant leur curiosité, en les questionnant, ce module métiers les aide à réfléchir à leur avenir, à entrevoir des métiers parfois méconnus et à se projeter pour préparer leur orientation de fin de 3e. L’objectif principal de ce nouveau module est de faire prendre conscience aux jeunes de la grande diversité de métiers existants pour que chacun sache petit à petit trouver sa voie.

 

Cap Orientation : maintenant pour tous les collèges 

Si Cap Orientation a été lancé en complément des dispositifs mis en place par les établissements pour pallier l’absence de stage de découverte, particulièrement en réseau d’éducation prioritaire, il vient également en complément du programme Ma réussite au Collège. Cap Orientation pourra se décliner soit à la suite des interventions Energie Jeunes auprès des classe de 3e qui en bénéficient, soit de façon indépendante en 2 sessions de 55 minutes.

Pour toute information, contactez le délégué de votre région.

 

Pour la petite histoire :

Isabelle Boulais est à l’origine du stage de 3e. Provenant du monde de la banque, cette enseignante de technologie est convaincue du bien-fondé des formations en entreprise. En 1983, elle initie le stage professionnel de 3e dans le collège du Parc à Sucy-en-Brie pour que les élèves puissent « voir comment ça se passe », raconte-t-elle lors d’une interview dans le Parisien. Après avoir persuadé les parents, elle fédère les entreprises au projet. Cette 1ere édition prend forme dans la difficulté mais l’année suivante, ce sont les parents qui en font la demande. En 2003, le ministère grave l’initiative dans le marbre, rendant le stage obligatoire pour tous les élèves de 3e du pays.

 

Que nous dit l’Article D332-14 du code de l’éducation :

Afin de développer les connaissances des élèves sur l’environnement technologique, économique et professionnel, et notamment dans le cadre de l’éducation à l’orientation, l’établissement peut organiser, dans les conditions prévues par le code du travail, des visites d’information et des séquences d’observation dans des entreprises, des associations, des administrations, des établissements publics ou des collectivités territoriales. En classe de 3e, tous les élèves accomplissent une séquence d’observation en milieu professionnel. L’établissement organise également des stages auprès de ceux-ci pour les élèves âgés de 14 ans au moins qui suivent une formation dont le programme d’enseignement comporte une initiation aux activités professionnelles. Dans tous les cas, une convention est passée entre l’établissement dont relève l’élève et l’organisme concerné. Le ministre chargé de l’éducation élabore à cet effet une convention-cadre.

NOS PARTENAIRES