Actualités

DÉCOUVREZ LES NOUVEAUTÉS PÉDAGOGIQUES DE LA RENTRÉE !

21 Sep 2018

C’est la rentrée ! Et comme chaque année, Energie Jeunes dévoile ses nouveautés pédagogiques de la nouvelle année scolaire. Tout le monde en classe !

Notre programme « Ma réussite au collège » connaît de nouvelles évolutions, grâce à l’étude d’impact, aux retours d’expérience (volontaires, enseignants) et au travail de notre Comité Scientifique. Nous avons établi une grille d’analyse de tous les modules Energie Jeunes, pour identifier de nombreux points pouvant encore être améliorés. Nous avons également été très attentifs à la question de l’implication des élèves garçons, notamment en 4ème et 3ème.

Nous avons apporté de multiples améliorations dans tous les modules du programme, avec par exemple 29 vidéos retouchées, refondues ou créées et, dans tous les niveaux.

Nous avons plus particulièrement travaillé en profondeur sur cinq aspects :

– Améliorer encore l’efficacité de la « prise d’engagement »

– Introduire des « réflexions guidées » (avec une voix féminine)

– Rendre le programme de 5ème encore plus stimulant

– Mieux adapter le programme de 4ème à la psychologie des pré-adolescents

– Centrer le programme de 3ème sur le stage et la projection dans l’avenir professionnel

1/ Améliorer encore l’efficacité de la « prise d’engagement »

Nous sommes partis du constat que trop d’élèves choisissaient un engagement par défaut, sans y placer de véritable aspiration.
Nous avons donc d’abord cherché à faire exprimer par l’élève un « souhait » authentique. Au choix :
– améliorer mon comportement,
– améliorer ma compréhension des cours
– améliorer ma capacité à réussir les exercices et les contrôles,
… et ceci en priorité dans une matière à choisir également par l’élève.

Aussitôt, l’élève réfléchit aux conséquences positives que la réalisation de ce souhait lui apportera.
Cette phase de choix du souhait et d’appréciation des conséquences positives à en attendre fait l’objet d’une vidéo, « Définir son souhait ».

Ensuite, l’élève identifie l’obstacle qui, en lui, s’oppose à la réalisation de son souhait. Au lieu de compléter un autodiagnostic, dans son passeport, pour recenser ses habitudes actuelles, il utilise directement le sticker pour identifier l’obstacle principal à surmonter, parmi ceux qui lui sont proposés. Par exemple : « je suis parfois tenté(e) de bavarder », ou « de jouer au lieu de faire mes devoirs ». Cette deuxième phase fait l’objet d’une vidéo distincte, « Identifier l’obstacle à surmonter ».

Enfin, l’élève bâtit son plan, en deux temps. D’une part, il décide ce qu’il fera précisément, à chaque fois qu’il sera confronté à l’obstacle identifié juste avant : « Si…, alors… ». Ce protocole extrêmement simple, dit « implémentation d’intention », a une efficacité scientifiquement démontrée par de multiples expériences. D’autre part, l’élève réfléchit à ce qu’il se dira à lui-même pour se motiver à honorer son engagement. Il lui est précisé que beaucoup d’élèves se motivent en pensant à leurs parents, d’autres en pensant à leur objectif professionnel, et d’autres encore en se disant qu’ils veulent pouvoir être fiers d’eux-mêmes.
Cette troisième phase, qui s’achève avec la signature de l’élève en bas du sticker, fait l’objet d’une autre vidéo distincte, « Bâtir son plan ».

2/ Introduire des « réflexions guidées », avec une voix féminine

Nous utilisions jusqu’à présent trois types de vidéos :
– les récits-reportages,
– les exposés,
– les instructions pédagogiques.

Nous avons ajouté un quatrième type de vidéoles réflexions guidées.
Ces vidéos, pour lesquelles nous avons ajouté une seconde « signature vocale », féminine cette fois :
– sont d’une durée courte, une à deux minutes,
– s’adressent à chaque élève individuellement,
– invitent l’élève à réfléchir pendant la vidéo aux questions qui lui sont posées,
– ne sont pas suivis d’un échange avec les élèves (ce qui est annoncé dès le départ, de façon à favoriser l’authenticité de la réflexion de chaque élève).

Il existe cinq réflexions guidées :
– les trois nouvelles vidéos du protocole de prise d’engagement, identiques pour tous les niveaux de classe.
– Deux vidéos qui favorisent « l’autoaffirmation » (un protocole qui consiste à faire réfléchir l’élève à ses valeurs personnelles, et dont l’efficacité a été largement prouvé sur des collégiens de milieux défavorisés).

3/ Rendre le programme de 5ème encore plus stimulant

Nous avons amélioré la séquence « Comment progresser tous les jours » (ex : « Comment progresser dans une matière ») en introduisant l’importance de l’erreur apprenante (celle qu’on cherche aussitôt à corriger).

Nous avons créé, une nouvelle séquence destinée à offrir aux élèves une méthode pour focaliser et organiser leur pensée, avec :

– une nouvelle vidéo, « Comment mieux utiliser son cerveau »,
– trois petits personnages que nous avons créés graphiquement, « Maximoi » (qui, dans notre tête, décide ce qu’il faut faire), « Minimoi » (qui exécute les ordres de Maximoi) et le vilain « marionnettiste » (qui tire les ficelles de notre attention quand on se laisse distraire).

– un exercice d’application, pour toute la classe, qui apporte de la « difficulté stimulante » qui faisait défaut dans ce programme.

Nous avons amélioré la séquence « Conseil à un ami » en créant un personnage animé, Rayan, que l’on conseille et dont on suit l’histoire.

4/ Mieux adapter le programme de 4ème à la psychologie des pré-adolescents

Nous avons notamment :
– modifié les questions d’introduction du premier épisode, pour en rendre le ton plus « adulte » (idem en 3ème) ;
– rendu le premier épisode plus dynamique, en modifiant l’ordre des séquences ;
– introduit la notion de « valeur d’utilité » : en fin d’épisode 1, les élèves réfléchissent individuellement à l’utilité qu’une matière scolaire (de leur choix) pourrait avoir dans leur vie. Ce protocole simple a été testé scientifiquement aux Etats-Unis et améliore les résultats scolaires des élèves de milieux défavorisés. (idem en 3ème) ;
– ajouté une courte séquence d’autoaffirmation (« la personne que je veux être »), en nous appuyant sur différentes recherches récentes qui montrent les effets bénéfiques en termes de comportements, de courts exercices permettant à l’élève de réfléchir à ses valeurs, mais aussi de ressentir de la gratitude, de l’empathie et de l’aspiration à la fierté ;
– amélioré significativement le jeu « L’archipel de la volonté », sur le fond et la forme.

De plus, nous avons, plus discrètement, pris en compte le phénomène de « réactance » (rejet des normes imposées par les adultes) souvent observé chez des élèves 4ème :
– en faisant référence aux normes adoptées par les adolescents : « De nombreux élèves ont compris que… »
– en cherchant à exploiter positivement la réactance : « Pensez à une personne qui ne croit pas suffisamment en vous, et à qui vous aimeriez prouver qu’elle s’est trompée ! »

5/ Centrer le programme de 3ème sur le stage et la projection dans l’avenir professionnel

Sans pour autant proposer de conseil à l’orientation professionnelle, ce que nous ne sommes pas habilités à faire et ce qui n’entre pas dans l’objet social de l’association, nous voulons mieux répondre aux attentes des professeurs et des élèves de 3ème, pour lesquels le stage et surtout l’orientation en fin d’année sont des éléments centraux.

En particulier, nous avons créé une nouvelle séquence, « Comment réussir son stage », avec :
– Une nouvelle vidéo, avec des conseils pratiques,
– Un exercice visant à faire préparer des questions à poser pendant le stage.

En savoir plus

NOS PARTENAIRES