Actualités

Le gouvernement élargit le dispositif des cités éducatives

20 Oct 2020

Le gouvernement vient d’annoncer la création de 40 nouvelles cités éducatives. Déjà attribué à 80 territoires, ce label vise à accompagner les enfants dans leur parcours éducatif. Energie Jeunes s’inscrit au cœur du projet des cités éducatives en mobilisant un réseau d’entreprises partenaires engagées dans la lutte contre les inégalités scolaires.

A travers le budget 2021 du ministère de la ville, le Gouvernement mobilise 17 millions d’euros qui viendront financer 40 nouvelles cités éducatives.
C’est le dispositif le plus ambitieux en matière de politique de la ville depuis le lancement des programmes de rénovation urbaine en 2003 et 2014. Sur les trois années de déploiement, de 2020 à 2022, le ministère de la Ville mobilise 100 M€ pour donner aux Cités éducatives les moyens d’agir aux côtés de l’Education nationale. Le programme des Cités éducatives vise à accompagner chaque enfant individuellement dans son parcours éducatif, depuis la petite enfance jusqu’à l’insertion professionnelle.

« Les Cités éducatives permettent de sortir d’une logique de dispositif pour aller vers une logique de parcours. En fédérant l’ensemble des acteurs intervenant dans l’éducation de nos enfants, elles assurent un égal accès à une éducation de qualité à laquelle chaque jeune citoyen est en droit de prétendre. Ces cités sont un des leviers de l’ambition d’excellence que je porte pour nos quartiers », selon Nadia Hai, ministre déléguée chargée de la Ville.

 

Quel est le rôle de ces Cités éducatives ?

Chaque projet de cité éducative devra être à la fois global et ambitieux. Trois champs clés seront identifiés : conforter le rôle de l’école et la réussite scolaire (climat scolaire, carte scolaire et renouvellement urbain, structuration des réseaux, innovation pédagogique, formation et fidélisation des équipes, orientation, soutien scolaire…), assurer la continuité éducative dans le temps périscolaire (ouverture de places de crèche et convergence du travail social dès la petite enfance, offre éducative personnalisée de sport, culture ou loisir, persévérance scolaire et raccrochage…) et ouvrir le champ des possibles en impliquant des établissements culturels, des entreprises, le numérique, les déplacements, etc. En somme, élargir les horizons pour que les enfants puissent se projeter en dehors de leur quartier et dans des métiers plus ouverts que ceux qu’ils connaissent par leurs parents et leur milieu.

Energie Jeunes au cœur du dispositif

En 2019-2020, Énergie Jeunes a agi dans 27 cités éducatives auprès de 43 collèges et plus de 11 000 jeunes. Soutenue par l’Agence Nationale de la
Cohésion des Territoires (ANCT), l’association mobilise son réseau de partenaires nationaux et locaux engagés dans la lutte contre les inégalités
scolaires et souhaite développer son action dans les territoires labellisés. Alors que les inégalités scolaires se sont encore creusées pendant la crise
sanitaire, l’action d’Énergie Jeunes est plus que jamais essentielle pour les générations futures.

ZOOM sur l’expérimentation à Grigny

Grigny est une ville de 30 000 habitants située dans l’Essonne, à 23km de Paris. Classée parmi les plus pauvres d’Île-de-France, près de 45% de la  population de Grigny vit sous le seuil de pauvreté (14% au niveau national) et le taux de chômage oscille entre 20 et 25%. Grigny est la ville pilote du projet national des cités éducatives. Initié en 2017, le projet fédère de nombreux acteurs locaux, parmi lesquels Energie Jeunes.

Énergie Jeunes intervient au sein des collèges Jean Vilar et Pablo Neruda et a ainsi formé plus de 500 collégiens sur l’année scolaire 2019-2020 avec son programme « Ma réussite au collège ». Les retours des enseignants et des élèves sont très positifs. 76% des collégiens affirment avoir plus confiance en eux et 87% disent avoir décidé de faire davantage d’efforts à la suite des épisodes Énergie Jeunes. 87% des professeurs trouvent quant à eux les interventions utiles.

Ce partenariat entre l’État et les acteurs locaux permet de financer des actions concrètes, pour conforter le rôle de l’école, promouvoir la continuité éducative dans les quartiers, et ouvrir le champ des possibles aux enfants et aux jeunes. L’action d’Énergie Jeunes a toute sa place dans ce dispositif et
répond à un enjeu essentiel : celui de réduire le fatalisme social dans ces quartiers défavorisés.
« Le modèle de fonctionnement des Cités Éducatives a montré sa pertinence en situation de crise, il a pu montrer qu’il n’est pas « un dispositif de plus », mais un facilitateur de mobilisation collective. » Avis du Comité national d’orientation et d’évaluation.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur Energie Jeunes et les Cités éducatives ? Contactez-nous !

NOS PARTENAIRES